PETit salon, Parc Pasteur, 35220 Châteaubourg  |  www.PETitsalon.fr  |  studio@fertile.fr

DU 1ER MAI AU 15 SEPTEMBRE, PARC PASTEUR À CHÂTEAUBOURG

Un PETit salon pour parler plastique !

En marge de l'œuvre Pause Plastique installée par Jeff Lubrano au Parc d'Ar Milin et représentant un canapé monumental composé de balles de déchets plastiques PET, la Mairie de Châteaubourg a commandé à l'artiste une installation qui permette de sensibiliser les visiteurs aux déchets plastiques, et notamment aux déchets des bouteilles de PET : le polytéréphtalate d'éthylène.

L'installation PETit salon est composée de deux fauteuils et d'une table basse monumentaux, réalisés à partir de balles de déchets de bouteilles plastiques. L'œuvre est intégralement composée de matériaux recyclés, upcyclés et recyclables. les coussins ont été réalisés en enveloppes de Montgolfières recyclées, et sont garnis de polystyrène récupéré auprès des distributeurs d'électroménager puis broyé pour en faire des petites billes.

Ce PETit salon est l'endroit privilégié pour "causer plastique" : un programme de rencontres et d'animation y est proposé tout au long de la saison, et des ateliers y auront lieu sous l'égide du SMICTOM qui collecte les déchets à Châteaubourg.
Merci de noter que l'accès à l'œuvre est interdit en dehors des animations dûment encadrées par la Municipalité de Châteaubourg.

Image

Le logo international du Plastique PET.

Image

Le logo de notre PETit salon :-)

Les chiffres de la Pollution plastique

Des chiffres qui font froid dans le dos…

8 millions de tonnes par an de déchets plastiques sont déversés dans les océans, soit l'équivalent d'un camion poubelle chaque minute…

1 million de bouteilles plastique sont vendues chaque minute qui passe dans le monde. Sur la totalité, l'ONU estime que seulement 7% seront recyclées.

5

Chaque balle du PETit salon c'est 1500 bouteilles pressées à 70 Tonnes. Le tout pèse plus de 5 tonnes et représente à peine 1 journée de collecte locale.

Les consommateurs américains utilisent 500 millions de pailles chaque jour. En France, ce sont 3,2 Milliards de pailles plastiques jetées chaque année…

La nécessité d'une économie circulaire

Les deux œuvres d'art environnemental installée à Châteaubourg nous font prendre pleinement conscience du mauvais impact des activités humaines sur la planète, alors que des solutions de recyclage existent. Mieux, une nouvelle façon de produire peut permettre de réduire drastiquement nos déchets : l'économie circulaire.

Nous prenons conscience depuis peu que le modèle d'économie linéaire n'est plus viable économiquement, et n'est plus vivable écologiquement. Dans une économie linéaire, nous créons des produits destinés à être abandonnés, générant des déchets dont on ne sait pas quoi faire, à l'inverse de la vie biologique qui recycle chaque déchet des uns en une ressource pour les autres. L'entrée dans la quatrième révolution industrielle, digitale et technologique, s'accompagnera d'un changement de modèle économique qui glissera du linéaire au circulaire.

La mission du designer consiste alors à imaginer les pistes qui créeront, dès la conception, les conditions d'une réutilisation d'un produit et de son emballage, ou de son recyclage, tout en limitant les prélèvement de ressources naturelles. Cette "éco-conception" permet d'optimiser nos ressources, et à terme de pouvoir ainsi, en multipliant les itérations, régénérer la planète dans une logique de véritable développement durable.

Le message des partenaires et organisateurs

Petit mot des organisateurs et partenaires de cette édition 2018 de Jardin des Arts, au sujet des deux installations d'art environnemental de Jeff Lubrano : Pause Plastique, installée dans le Parc d'Ar Milin, et PETit Salon, installée Parc Pasteur.


Image

Les Entrepreneurs Mécènes //

Gisèle Burel

Extrait du discours de Gisèle Burel, Présidente de l'association Les Entrepreneurs Mécènes, lors de la présentation initiale des œuvres de l'édition 2018 de Jardin des Arts, dans le Parc d'Ar Milin à Châteaubourg le 24 mai dernier.

ORGANISATEUR //

Gisèle Burel

Cette édition expose six artistes contemporains aux univers multiples où dialoguent nature et création.
Deux d’entre eux travaillent autour du thème de « l'environnement », et plus spécifiquement du déchet, détonnant !!!
« L’environnement »… Evidemment diront certains, c’est le thème bateau dont chacun se réclame mais que personne ne respecte complètement au quotidien.
Pourtant le sens de l’écologie commence à s’instiller en chacun d’entre nous, et il suffit de regarder dans nos familles, chez nos voisins, dans les écoles, dans les communes… Il y a de plus en plus de bonnes pratiques !
Les artistes nous ouvrent souvent les yeux sur le monde, et sont le reflet du meilleur comme du pire.


  • Les Entrepreneurs Mécènes // Gisèle Burel
  • Date // 24 mai 2018
  • https://www.lesentrepreneursmecenes.fr/
Image

La Ville de Châteaubourg //

Teddy Regnier

Le petit mot du maire de Châteaubourg.

ORGANISATEUR //

Teddy Regnier

Jardin des Arts est un moment particulier de l’année qui annonce le début d’un étrange phénomène culturel, d’une invasion d’œuvres qui viennent s’immiscer dans notre quotidien. Pour nous ville de Châteaubourg ce moment est un moment d’échanges privilégiés avec les artistes mais aussi avec les habitants. Dès les premières installations nous entendons les premières remarques.

Interpeller, surprendre, faire rêver, faire parler, voilà l’objectif de cette exposition. A la fin de chaque saison on se demande toujours comment se renouveler. Et puis chaque année ce sont de nouveaux artistes qui viennent nous surprendre. Cette édition 2018 en est encore un bel exemple.

Nous avons fait le choix de 2 artistes engagés pour porter un message politique de circonstance : le recyclage et la gestion des déchets.
Cette thématique correspond à une année particulière puisqu’avec le Smictom, nous allons passer à la taxe incitative. C’était donc l’occasion de rappeler le message suivant : mieux vous triez, moins vous payez. La problématique des déchets est un enjeu crucial pour les décennies à venir. Valoriser ces déchets est une nécessité. Nous avons donc choisi l’art comme un moyen de sensibilisation. Les échos de cette édition à peine ouverte sont déjà nombreux.

Merci à Jeff Lubrano et à l’ensemble des artistes de cette édition pour leur implication


  • La ville de Châteaubourg // Teddy Regnier
  • Date // 24 mai 2018
  • http://www.chateaubourg.fr/
Image

Partenaire //

Yves Hisope

Message de Yves Hisope, Président du Smictom sud-est 35.

Partenaire //

Yves Hisope, Président du SMICTOM Sud Est 35

Œuvre éphémère, matière recyclable…

Quand Jeff Lubrano a présenté son projet au SMICTOM Sud Est 35, service public de collecte et de traitement des déchets ménagers, c’est sans hésitation que les élus ont suivi l’artiste dans sa démarche. L’art est un vecteur indéniable pour transmettre des messages essentiels. Pourquoi ne pas s’en emparer pour aborder la thématique, si peu glamour mais tellement « quotidienne », des déchets ?

Mettre à disposition des balles de plastique issues du tri des emballages des 58 000 foyers du territoire n’était pas une contrainte insurmontable. Sécuriser l’œuvre (les visiteurs, surtout) était la seule condition. La société Derichebourg, exploitant le centre de tri de Vitré, a apporté une aide technique indéniable à la réalisation de balles sur-mesure.

Les œuvres invitent à la réflexion et/ou à une prise de conscience : l’omniprésence du plastique, son ampleur… La PAUSE plastique et le PETit salon proposent un autre regard sur la notion de recyclage, invitent à se questionner sur les modes de consommation, à échanger sur les gestes de tri, à débattre sur les changements possibles.
Le déchet devient beau et a du sens.

Ces balles réintègreront le circuit de tri à la fin de l’exposition, et seront transformées en nouveaux objets du quotidien : autres bouteilles, godets, pull polaires… L’économie locale et circulaire est bien possible, et l’art la soutient !


  • SMICTOM // Yves Hisope
  • Date // 24 mai 2018
  • http://www.smictom-sudest35.fr/

Les Partenaires de l'installation

Le PETit salon est une initiative de la ville de Châteaubourg pendant l'exposition Jardin des Arts 2018 organisée par Les Entrepreneurs Mécènes. Cette installation d'art environnemental n'aurait pas pu voir le jour sans l'implication de tous ces partenaires. Qu'ils en soient ici remerciés.

Le programme du PETit salon plastique

Jeudi 17 mai toute la journée : visite au PETit salon des élèves de 5ème du Collège St Joseph.

Image
Ateliers SMICTOM

Ateliers de sensibilisation aux bons gestes, au tri et à la gestion des déchets ménagers.


Image
Lectures

En partenariat avec la Librairie castelbourgeoise un livre sur l'étagère, une sélection d'ouvrages est mise gracieusement à la disposition des visiteurs : des ouvrages fondateurs de l'écologie aux livres pour enfants expliquant le cycle des déchets, en passant par les dernières sorties du design circulaire et du recyclage créatif, il y en a pour tous les goûts. Des lectures seront organisées tout au long de l'été, ainsi que des rencontres avec l'artiste et des auteurs autour du sujet des déchets, du recyclage et de la pollution plastique.


Image
Débats d'experts

Avec le Service Culturel de la Ville de Châteaubourg et le SMICTOM sud-est 35, vont être organisés des débats et mini-conférences sur la gestion des déchets plastiques, le tri sélectif, les plans de collecte, etc. Des débats avec des experts permettront de mieux comprendre les enjeux du recyclage.


Image
Visites scolaires

Il est possible de programmer l'accueil de groupes scolaires de primaire et de collège : rencontre avec l'artiste, présentation de l'œuvre et des concepts de l'économie circulaire, du design circulaire et du recyclage, ateliers et débats autour de la thématique du déchet. Merci de contacter Shirley Piron de la Mairie de Châteaubourg au 02 99 00 31 47.

Jeudi 17 mai : Collège Saint Joseph
Rencontre avec les élèves des classes de 5ème du Collège Saint Joseph qui suivent un programme Développement Durable sur la thématique des déchets et du recyclage. 3 groupes de 15 élèves accompagnés de leur professeure Madame Boitard, à 10h, 11h15 et 14h pour "
causer plastique", découvrir l'art ordurier et échanger avec l'artiste sur les déchets et leur recyclage.

Lundi 11 juin : Ecole primaire Chemin de Cocaigne à Montjean (Mayenne)
Rencontre avec les élèves des classes de Grande Section et de CP, ainsi que des CE1 et CE2 avec leurs enseignantes Mesdames Pierrette Diné , Valérie Vanden Torren. 2 groupes de 21 et 23 élèves entre 5 et 9 ans pour "
causer plastique", découvrir l'art ordurier et échanger avec l'artiste sur ce que peuvent représenter, à leur niveau, les déchets et leur recyclage.


Retrouvez l'emplacement des œuvres

Stacks Image 860